Mis en avant

MOLIÈRE en FESTIVAL

Avec Jean-Jacques Lemêtre, créateur et interprète des parties musicales de tous les spectacles d’Ariane Mnouchkine au Théâtre du Soleil.

  • Causerie le 11 novembre à 18h au Clos des Bernardines : « L’Art des sons »
  • Présentation du film Molière d’Ariane Mnouchkine au Petit Casino le 15 novembre à 18h. Entrée 4€
  Présenté par l’Association Le Clos des Bernardines Avec le soutien de la Communauté de Communes Val de Cher Controis, de la Région Centre Val de Loire et du Petit Casino.

Mis en avant

LE CORPS MUSICAL : L’ÉMOTION PAR LE RYTHME

STAGE offert par JEAN-JACQUES LEMÊTRE AU CLOS DES BERNARDINES

Les samedi et dimanche 12 et 13 novembre 2022

___________________________________________

MOLIÈRE en FESTIVAL

avec Jean-Jacques Lemêtre

  • Causerie le 11 novembre à 18h au Clos des Bernardines : «L’Art des sons»

  • Présentation du film Molière d’Ariane Mnouchkine au Petit Casino le 15 novembre à 18h. Entrée 4€ 
  Présenté par l’Association Le Clos des Bernardines Avec le soutien de la Communauté de Communes Val de Cher Controis, de la Région Centre Val de Loire et du Petit Casino.

Mis en avant

Saint-Aignan hier/aujourd’hui

Un important public saint-aignanais a pu découvrir une partie de l’exceptionnelle documentation réunie par Chantal Ragot et Viviane Thomas, présentée dans la Grange des Bernardines devenue salle de projection.

Rendez-vous l’an prochain au Clos pour un nouveau chapitre.

En attendant, suivez les publications du groupe sur FaceBook: https://www.facebook.com/groups/1431832857247419

Mis en avant

Saint-Aignan hier/aujourd’hui

Au clos des Bernardines ce vendredi 21 octobre à 18h. 
Une causerie » avec projections présentée par Chantal Ragot et Viviane Lucas
SAINT-AIGNAN HIER ET AUJOURD’HUI.
Elles y expliqueront leurs recherches et montreront comment leurs documents permettent de reconstituer une histoire très concrète et vivante des anciens commerces de St Aignan.

Les critiques, la nostalgie ne feront pas partie de cette soirée… Mais c’est avec plaisir qu’il sera possible d’ échanger. Ouvert à tous. Parkings Place de la République et des Bernardines

Mis en avant

LE FESTIVAL MOLIÈRE SE POURSUIT

Avec la causerie de Martial Poirson

sur « Molière et ses mythes »

Le 6 octobre à 18h au Clos des Bernardines

Martial Poirson, commissaire de l’exposition Molière espace Richaud à Versailles. Il évoquera la postérité de Molière, ou comment l’on devient une gloire nationale, toujours célébrée 400 ans après sa naissance. Un thème qu’il développera pour nous en avant-première de la conférence qu’il donnera aux Rendez-vous de l’histoire de Blois le 7 octobre.

Mis en avant

LE CORPS MUSICAL : L’ÉMOTION PAR LE RYTHME – STAGE

Les 12 et 13 novembre 2022 STAGE JEAN_JACQUES LEMÊTRE AU CLOS DES BERNARDINES

Ce stage est ouvert à quiconque veut chercher, découvrir et expérimenter les possibilités sonores de son propre corps. Exercices collectifs et individuels seront proposés, conduisant à un processus d’élaboration musicale qui prend appui sur l’expérience créative de Jean-Jacques Lemêtre au Théâtre du Soleil. Jean-Jacques Lemêtre incite à dépasser la technique, interroge l’individu dans ses rapports à ce qui l’environne, pour concevoir et approfondir la relation entre le rythme et la musique. La démarche appelle à un nouvel apprentissage de la rythmique du corps et de la métrique du langage. On travaillera sans instruments de musique, pour utiliser les potentialités rythmiques, mélodiques, harmoniques de son propre corps, en engageant sa marche, ses déplacements, son mouvement, ses ponctuations, son souffle, sa vitesse de parole, ses timbres, etc. Conçu pour tous, l’atelier exigera ainsi de développer dynamique, agilité et profondeur. Figure emblématique du Théâtre du Soleil, dont il a signé toutes les créations musicales depuis plus de trente ans, Jean-Jacques Lemêtre est musicien, compositeur, luthier, créateur et collecteur de 2800 instruments de toutes époques qu’il a dénichés dans tous les recoins du monde, et dont il joue après les avoir souvent « bricolés » à sa façon. Il a également oeuvré pour le cirque, le cabaret, le cinéma, la télévision, la danse. Après avoir été le premier à diriger en France les oeuvres de Moondog, Jean-Jacques Lemêtre crée le 5 novembre 2012 à Montréal une oeuvre hors-normes intitulée Babel. Depuis le milieu des années 1990, l’artiste n’a cessé d’enregistrer des voix humaines parlées, parmi plus de 1800 langues et dialectes, collectées lors de conversations qu’il a initiées avec la complicité de traducteurs partout sur la planète, auprès d’hommes, femmes et enfants. A partir de ses assemblages sonores, il a composé son opéra, remplaçant par des voix parlées les instruments de l’orchestre. Babel est aussi une expérience visuelle, (avec la collaboration de la marionnettiste et artiste visuelle Marcelle Hudon), et… culinaire, puisque la réalisation de ce grand poème symphonique a été accompagné de dégustations pour qu’odeurs et saveurs soient également mises en éveil.

Coût du stage : 100 euros pour les deux jours 60 euros par jour

Pour plus d’information et inscription : 06 07 76 88 67

CONTENU DU STAGE

Ce stage s’organisera en séries de travaux rassemblées par des thématiques à la fois distinctes et sans cesse croisées pour éviter le mécanisme, les automatismes, en étant dans la découverte et les surprises. Les propositions s’articuleront sur : • le travail sur la respiration et le diaphragme • la gestion de la peur, du stress et des angoisses en scène • l’apprivoisement du temps, du tempo et du rythme • la compréhension de la pulsation (isochrone) et de la pulsion • le travail de la langue, de la métrique : “avec et sans état “, de la musique, de la parole • le temps et/est la mesure du mouvement • la coordination rythmique des gestes du corps : indépendance, interdépendance, & dépendance • latéralisation et spatialisation • les marches, les déplacements dans l’espace • « l’entrée en scène » ; le jeu improvisé • le travail théâtral de la présence corporelle et vocale : voir ce que l’on fait et se voir en train de le faire • le travail choral et du chœur ; le parlé-chanté ; et chanter ce que l’on vient de parler, écoute et analyse du parlé-chanté.

Lieu : Le Clos des Bernardines, 17 Place de la République, 41110 SaintAignan sur Cher

Mis en avant

Sciences en culture

Sciences en culture. L’approche épistémocritique de la littérature

Colloque doctoral 24-25 septembre 2022

Organisé par le CRIT (Centre de Recherches Interdisciplinaires et Transculturelles – EA 3224)

Le Clos des Bernardines – Saint Aignan

Les Éditions Épistémocritique en ligne : www.https://epistemocritique.org/

Participants

Laurence Dahan-Gaida (Université de Franche-Comté)
Cindy Gervolino (Université de Franche-Comté)
Léa Cassagnau (Université de Franche-Comté)
Katia Hayek (Université de Brno)
Agnes Toth (Université Catholique Pázmány Péter Budapest, Hongrie)
Gaétan Cognard (Université de Franche-Comté)
Catherine Grall (Université d’Amiens)
Dalibor Zila (Université de Brno, République tchèque) :
Aniko Radvandzky (Université Catholique Pázmány Péter, Budapest)
Timea GYIMESI (Université de Szeged, Hongrie)
Petr Dytrt (Université de Brno, République tchèque)
Bence MATÚZ (doctorant) (Université Catholique Pázmány Péter, Budapest, Hongrie)
Aniko Adams (Université Catholique Pázmány Péter, Budapest, Hongrie)

Mis en avant

La nouvelle Exposition du Clos ouverte le 8 septembre

Clotilde Grelet
D’une enfance citadine sur les bords de Marne, j’ai baladé mes rêves côté ville.
Puis, mes flâneries m’ont menée sur les bords du Cher…
De ce passé aux jardins trop rares, j’ai gardé l’émerveillement d’un oiseau sur la branche, d’une rosée sur le brin d’herbe.
Dans mon jardin du Berry, je mêle les terres dans tous leurs états : de la terre vivante à la terre à grès, en apparence immobile…Connivences
C’est passionnant de penser que la vaisselle a toute sa place à votre table, qu’elle doit autant vous plaire que s’effacer pour sublimer le met. Accord subtil et complice entre le cuisinier, la cuisinière, la présentation délicieuse et… la potière !
Lorsque je créée de nouvelles pièces, je cherche cet équilibre.

Anne Marie Péris
Après la peinture à l’huile, l’acrylique, l’aquarelle est une surprise, un moment unique fait de choses ténues : de l’eau, des pigments, du papier, un geste… et c’est l’eau qui décide…En retenant mon impatience, l’eau me conduit à une poésie intérieure.
Anne Marie Péris expose son travail en France depuis les années 2000.
En véritable chef de file, elle a fondé l’association Aquarelle en côte vermeille, puis la première biennale du salon international de l’aquarelle de Banyuls-sur-mer.
A la recherche d’émotions nouvelles, dès 2012, elle s’est lancée dans la sculpture, entrainant dans son sillage 35 sculpteurs amateurs. Partager avec ses élèves ou le public est certainement la source de bonheur la plus intense.
Aujourd’hui, elle vit à Saint-Aignan où elle poursuit ses activités artistiques.

Moïka Romain
Née sur l’île de Marie-Galante en 1987, terrain de mes premières inspirations. j’ai grandi dans un environnement, isolé de la ville en pleine nature sur un bout de falaise. Bercée par le fracas des vague et le souffle du vent. Mon imaginaire c’est développer au travers les ombres, des plantes qui muent au vent. Cet ensemble de masses noires éclairé par la lune et les lumières des maisons, prenait forme sous mon regard. Touchée par la relation entre les hommes et la nature mais surtout par l’esthétique qui s’en dégage. Le caractère hybride de mon travail, oscillant entre les médiums, aux formats démesurés ou minutieux en noir et blanc. Déclinés à travers la photographie, la peinture et le dessin, ou fresque, mes travaux font appel à une pluralité de méthodes de (re)production : photocopie, sérigraphie, transfert retravaillé au Rotring ou au Posca, à l’encre de Chine ou aérosol… Complexe et soumise, l’image devient prétexte à la démultiplication – jusqu’à la perte de sens. Une ambivalence traduite par des travaux plastiques basés sur des tâches mécaniques, répétitives, donnant lieu à des images fantômes entre matérialité et immatérialité.

Douglas Wallis

«J’essaye de m’expliquer ce qu’est la lumière puis je cherche à le transmettre»

Né dans la campagne anglaise pendant la seconde guerre mondiale, Douglas WALLIS vient d’une famille artistique peu banale : grand père sculpteur, oncle clown fameux, mère photographe ; cette enfance à la campagne donne à sa créativité une empreinte forte et déterminante. Il s’installe en France il y a plusieurs dizaines d’années dans la Vallée du Cher dont il est tombé amoureux. Rénovation de vieilles demeures, écriture, dont quelques beaux romans policiers mêlant l’Angleterre et la France, et vie joyeuse deviennent son quotidien !
Comme son oncle éloigné, Alfred WALLIS, coqueluche à son heure de l’école de Sant Yves (Cornouailles), c’est après avoir cessé ses autres activités professionnelles qu’il se consacre à la peinture.
Dans celle-ci, il reste très influencé par ses premières années, par Turner l’anglais, mais par d’autres aussi, tel Zao Wu Ki. « J’essaye de m’expliquer ce que sont la lumière et le mouvement puis je cherche à les transmettre « .
La danse, ses formes et ses mouvements rappellent une fougueuse jeunesse, et il s’est régalé à les réactualiser dans sa peinture. Lumière et mouvement, paysages et danseurs, nombre de ses tableaux sont les témoins de cette période. La Méditerranée, ses îles : Sardaigne, Corse, la Grèce, leurs reliefs et leurs couleurs ont infléchi la lumière de ses dernières productions, le confinement et ses tristesses aussi.

Mis en avant

Festival Molière

Le Clos des Bernardines s’associe aux célébrations du quatrième centenaire de Molière en présentant deux pièces, une causerie par un spécialiste et la projection d’un film devenu un classique.

———————————————————————————————————————————————-

Le 6 octobre, au Clos des Bernardines, causerie de Martial Poirson: «Molière aujourd’hui»

———————————————————————————————————————————————

Martial Poirson et Molière le 7 octobre aux Rendez-vous de l’histoire

Martial Poirson.
Martial Poirson.
© (Photo RVH)

Du 5 au 9 octobre, Blois vivra la 25e édition des Rendez-vous de l’histoire. Environ 500 événements vont se succéder, soit tout autant de rencontres, dont certaines que nous vous proposons de noter dans vos agendas, au fil de nos éditions jusqu’à l’ouverture du festival. Comme celle incontournable cette année avec Molière, et plus précisément l’historien Martial Poirson, commissaire de l’exposition Molière espace Richaud à Versailles. Il évoquera la postérité de Molière, où comment l’on devient une gloire nationale, toujours célébrée 400 ans après sa naissance.
Vendredi 7 octobre, à 15 h 45, salle Gaston-d’Orléans, château royal de Blois, entrée libre.

———————————————————————————————————————————————–

Mis en avant

Numériser « toute la mémoire du monde ». Jean-Didier Wagneur: De la BnF à Gallica

Alain Resnais avait donné en 1956 un remarquable documentaire sur les mystères de la Bibliothèque Nationale: Toute la mémoire du Monde. Il y faisait découvrir les « sombres dédales » d’une bibliothèque qui préservait alors jalousement 6 millions de volumes. La révolution numérique a, depuis, totalement bouleversé le rapport de la Bibliothèque nationale au monde extérieur et à notre mémoire collective. Le site Gallica est désormais le visage entièrement à découvert de cette mémoire qui n’a pas cessé de grandir et où l’imprimé n’est plus tout à fait la référence ultime du savoir. Jean-Didier Wagneur a été un acteur majeur de cette évolution, ou plutôt de cette révolution, dont il va nous dévoiler les extraordinaires conséquences pour la société tout entière. Sur place au Clos des Bernardines le 14 mai à 18h et en visioconférence par Zoom.

JeanDidier Wagneur collabore au Cahier Livres de Libération depuis 1984. Outre des travaux sur la littérature contemporaine notamment sur Antoine Volodine, travaille sur le XIXe dont il a réédité des auteurs oubliés (Emile Goudeau, Harry Alis, Catulle Mendès). Auteur de nombreux articles pour Encyclopedia Universalis. Un des principaux collaborateurs du Magasin du XIXe siècle.

Le site Gallica de la BnF: https://gallica.bnf.fr/

Mis en avant

« Aphra Behn, autoportrait »

Sortie de résidence d’écriture d’Aline César

au Clos des Bernardines

Vendredi 29 avril 2022 à 19h

17 Place de la République, Saint-Aignan 41

Un public séduit a suivi le parcours proposé avec ses pauses de lecture d’extraits du roman en cours d’écriture pendant la résidence.

Mis en avant

Aline César : Carte blanche à Louhenrie

avec Aurélien Lemant, Agathe Charnet et Brigitte Pougeoise

Article de Michelle Mallen dans La Nouvelle République (23/03/22)

Dans le cadre de sa résidence artistique au Clos des Bernardines, Aline César autrice et metteuse en scène, a présenté vendredi soir à Louhenrie une carte blanche construite en complicité avec plusieurs artistes de la région : Aurélien Lemant, Agathe Charnet et Brigitte Pougeoise.« L’objectif est de croiser les univers, les imaginaires au centre de cette constellation d’artistes », explique Aline, avec un clin d’œil en direction d’Aphra Behn au centre de son travail d’écriture, et de son nom de code Astrea qu’elle utilisait lorsqu’elle était espionne à Anvers.
Au cours cette soirée cosmique, chaque artiste, va exprimer à travers des extraits de ses créations, une vision de son art porté par l’écriture ou la photographie, partageant ses interrogations sur le monde ou sur la place de la femme (ou de l’homme) dans la société. C’est ainsi que le voyage, la transgression des frontières, la quête d’autres mondes et la conquête de la liberté seront au rendez-vous de cette soirée interstellaire.
Le public présent a pu successivement écouter des extraits de Aphra Behn, punk and poetess lus par Aline César, extrait de Le soleil se reflète sur les mers d’hydrocarbure de Titan par Aurélien Lemant, extraits de Ceci est mon corps par Agathe Charnet. Une sélection de photographies d’étoiles (la plupart comédiennes ou réalisatrices) réalisées par Brigitte Pougeoise ont également été présentées et commentées par l’autrice.
Prochain événement, vendredi 29 avril, à 19 h, « Aphra Behn », autoportrait, sortie de résidence au Clos des Bernardines, Saint-Aignan (grange).

Mis en avant

Anne Simon: « Des bêtes dans nos bibliothèques : littérature et animalité » 

6 avril à 18h 17 Place de la République Saint-Aignan 41 et en visioconférence

Directrice de recherche au CNRS, Anne Simon est responsable du carnet de zoopoétique « Animots » à la République des Savoirs (CNRS-ENS-Collège de France). Sa recherche porte sur les revitalisations du motif de l’arche et sur l’objectalisation des animaux en littérature. Elle a publié Une bête entre les lignes. Essai de zoopoétique aux éditions Wildproject en 2021, et codirigé quatre numéros spéciaux en études animales littéraires et écopoétique : L’Esprit créateur (2011), Contemporary French and Francophone Studies (2012), Fixxion (2015), Revue des Sciences humaines (2017). Anne Simon est par ailleurs l’autrice de quatre ouvrages sur Proust.

Participer à la réunion Zoom

https://us06web.zoom.us/j/5462238663?pwd=UnB1bU5uKzJma2UvTU9ydkJTSVBCZz09

ID de réunion : 546 223 8663

Mis en avant

Aline César en résidence au Clos: programme d’activités publiques

Samedi 12 mars 2022 à 15h30

« Carte blanche à Aline César » – Lectures, chansons et performances
à la Médiathèque Robert Gersy 
en partenariat avec la librairie Histoire de pages
8 bis rue André Morand, 41700 Contres

Vendredi 18 mars 2022 à 18h
Louhenrie
17 Rue de la Liberté , 41110 Pouillé

 « Aphra Behn, autoportrait » – Sortie de résidence

 Vendredi 29 avril 2022 à 19h
Clos des Bernardines
17 place de la République, 41110 Saint-Aignan

ciclic
Alice Ginsberg – Coordinatrice Vie Littéraire

Ciclic Centre-Val de Loire  

Tél. +33(0)2 47 56 08 08  •   Port: +33(0)7 57 49 39 40

alice.ginsberg@ciclic.fr  •  www.ciclic.fr  •  24 rue Renan – CS 70031 – 37110 Château-Renault – France 


Saint-Aignan hier et aujourd’hui

Au clos des Bernardines ce vendredi 21 octobre à 18h. Une causerie » avec projections présentée par Chantal Ragot et Viviane Lucas: SAINT-AIGNAN HIER ET AUJOURD’HUI. Elles y expliqueront leurs recherches et montreront comment leurs documents permettent de reconstituer une histoire très concrète et vivante des anciens commerces de St Aignan.